Quand manger du poisson ?


Quand manger du poisson ?

La protection des acides gras du poisson, les oméga 3, se fait surtout au niveau du cœur et au niveau du cerveau. Le cœur et le cerveau sont les deux principaux axes d’intérêt du poisson. Par ailleurs, les oméga 3 ont également un rôle anti-inflammatoire. Le poisson et notamment les poissons gras, sont donc importants pour la santé.

POURQUOI MANGER DU POISSON ?

Le poisson possède des qualités nutritionnelles précieuses qui en font un invité de choix des menus de toute la famille. Effectivement, le poisson est une source privilégiée en oméga-3 dont certains sont indispensables au développement et fonctionnement du système nerveux et contribuent à la prévention des maladies cardio-vasculaires. 

Parmi les poissons gras, certains contiennent davantage d’oméga-3 dits « à longue chaîne » et sont donc particulièrement intéressants sur le plan nutritionnel car ils contribuent à la prévention des maladies cardio-vasculaires et sont nécessaires en particulier au développement et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux. 

Le poisson est également source de protéines, de minéraux comme le phosphore, et d’oligoéléments, comme l’iode, le zinc, le cuivre, le sélénium et le fluor, mais aussi des vitamines A, D, E indispensables à la santé. 

QUAND MANGER DU POISSON ?

L’idéal est de manger du poisson deux fois par semaine ou plus. En effet, on s’est rendu compte que lorsque l’on mangeait du poisson deux fois par semaine, nous avions moins de risque d’infarctus et moins de risque de troubles du rythme cardiaque

On a donc intérêt à manger au moins une fois par semaine du poisson gras (saumon, thon, espadon, maquereau, sardine, hareng…) et une fois par semaine soit un autre poisson gras, soit un poisson blanc. En général les poissons dits blancs sont des poissons maigres, pas très gras et intéressants malgré tout.

Afin d’assurer tous les bienfaits de la consommation de poissons et de couvrir en particulier les besoins de la population en oméga-3 « à longue chaîne », tout en minimisant les risques de surexposition à certains contaminants, l’Anses a défini plusieurs recommandations pour la population générale et les populations sensibles.

Pour la population en générale 

Consommez du poisson deux fois par semaine en associant un poisson gras à forte teneur en oméga-3 (saumon, sardine, maquereau, hareng, truite fumée) et un poisson maigre. Variez les espèces et les lieux d’approvisionnement. Pour la pêche de loisir, respectez les recommandations de non-consommation émises dans certaines zones.

Recommandations spécifiques 

Au cours de la grossesse et jusqu’à 3 ans, le cerveau de l’enfant est particulièrement vulnérable à l’action toxique des contaminants chimiques et notamment du méthyl-mercure et des PCB. Des recommandations spécifiques destinées aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans viennent préciser les recommandations générales. Par exemple, il est conseillé aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans de réduire légèrement leur consommation de poisson. Pour les femmes enceintes, il est recommandé d’éviter la consommation de poissons crus ou insuffisamment cuits et de poissons fumés.

LE POISSON AU BALIGAN

Au Baligan, nous vous préparons uniquement des poissons frais issus d’une pêche locale. Ainsi, la qualité gustative et nutritionnelle de nos produits vous est garantie. Aussi, nous vous cuisinons chaque poisson afin d’en tirer le meilleur parti tout en vous faisant plaisir. Retrouvez-nous donc à Cabourg, en Normandie, pour manger de bons p’tits plats tout en améliorant voter bien-être.