Les coquilles Saint-Jacques sont de retour au Baligan !

Capture d’écran 2020 10 12 à 16.39.26

Depuis le 1er Octobre, c’est la saison de la coquille Saint-Jacques en Normandie. Une bonne nouvelle pour les pêcheurs, les restaurateurs et les gourmets !

 

Célèbre et savoureuse, cette coquille est le trésor de nos côtes Normandes. Chaque année, au mois d’octobre, la saison de la coquille Saint-Jacques commence et s’arrête le 15 mai, afin de favoriser la reproduction en période estivale.

 

Ce mollusque qui apprécie particulièrement les fonds sablo-vaseux de l’Atlantique Nord est très présent en Normandie. En période de pêche, près de 15 000 tonnes sont péchées en Normandie et elles sont principalement débarquées dans les ports de Port-en-Bessin, Grandcamp Maisy, Granville, Dieppe, Fécamp et Cherbourg.

 

Grâce à son origine et sa qualité très contrôlées, La coquille Saint-Jacques a obtenu deux Labels Rouge en Normandie ! Le 1er, pour la coquille entière en 2002. Le second, pour la noix de coquille Saint-Jacques, en 2008.

 

Délicieuse en carpaccio, en brochettes ou juste poêlée dans du beurre, elle est très attendue chaque année par les restaurateurs et leurs clients, qui connaissent et apprécient ce délicieux produit normand !

 

Et au Baligan, on sait la mettre en valeur. La coquille Saint-Jacques a d’ailleurs un menu dédié !

Parmi les différents plats et entrées proposés, on retrouve : une tartelette de Saint-Jacques sur fondue de poireaux beurre blanc et brisure de truffe d’été, un carpaccio de Saint-Jacques aux œufs de saumon et caviar végétal, des Saint-Jacques sur pennés aux champignons maison cèpes et crème de cèpes tuile de parmesan, ou encore une cocotte de Saint-Jacques et crevettes sauvages à la crème et aux moules.

 

De quoi découvrir et déguster la coquille Saint-Jacques sous toutes ses formes, qu’elle soit crue ou cuite !

 

Le saviez-vous ? Il est possible de connaître l’âge d’une coquille Saint-Jacques en comptant les stries de croissance de sa coquille, comme un arbre !